Les 7 merveilles du monde antique

Cette liste des grandes constructions remarquables a été établi par les grecs et les romains du monde antique, surement à partir de récits de grands voyageurs.
Elles ont été retenu du fait de leurs dimensions exceptionnelles et des prouesses techniques des concepteurs et des bâtisseurs.
Elles se trouvent, ou du moins se trouvèrent, en Grèce, au nord de l’Afrique et en Asie.

La pyramide de Kéhops (Egypte actuelle, environ 3000 ans av J.C.)
La dernière des merveilles encore debout. Elle impressionne toujours par ses dimensions, 232 mètres de large et 146 mètres de haut. Ce qui reste fascinant aussi c’est que pour le moment les scientifiques ne sont toujours pas d’accord sur la façon dont les pyramides ont été construites.

Les jardins suspendus de Babylone (Irak actuel, environ 600 ans av J.C.)
Une succession de plusieurs plateformes qui abritent une végétation luxuriante. De toutes les merveilles, elle est la plus controversée sur son existence même mais aussi de sa localisation exacte. En effet certains historiens pensent que les jardins auraient pu se trouver dans une autre grande ville de Mésopotamie, Ninive.

La statue de Zeus à Olympie (Grèce actuelle, environ 430 ans av J.C.)
Une armature en bois et par dessus des plaques en or, pour les cheveux, la barbe les sandales et la draperie; et en ivoire pour les parties nues, comme la peau. On estime sa taille a une douzaine de mètres de haut. Zeus est représenté assis sur son trône, tenant dans la main droite une statuette de Niké et dans la main gauche un grand sceptre avec un aigle perché au bout.

Le mausolée d’Halicarnasse (Turquie actuelle, environ 350 ans av J.C.)
D’une hauteur de 50 mètres, les 4 côtés étaient ornés de statues. Avec le temps et faute d’entretien, il tombe en ruines. Les Hospitaliers s’en servent comme d’une carrière pour construire le château Saint-Ange qui domine l’Acrôpole d’Halicarnasse.

Le temple d’Artémis (Turquie actuelle, environ 340 ans av J.C.)
Ses dimensions sont estimées à 137 mètres de long et 71 mètres de largeur. Cet endroit avait plusieurs fonctions : lieu de culte, banque et terre d’asile. Il fut volontairement incendié par un grec du nom d’Erostrate qui cherchait un moyen pour passer à la postérité.

Le colosse de Rhodes (Grèce actuelle, environ 300 ans av J.C.)
Une statue faite essentiellement de bois pour le « squelette » et recouverte de plaques de bronze. Sa taille aurait été proche de celle de la statue de la liberté (46 mètres sans le socle, 92 mètres au total). Ces 2 statues sont d’ailleurs assez proches dans leur conception, une armature sur laquelle sont fixées des plaques de cuivre martelées.

Le phare d’Alexandrie (Egypte actuelle, environ 290 ans av J.C.)
D’une hauteur de 135 mètres, il était visible en mer jusqu’à 50 kilomètres des côtes. Le fort de Qaitbay aurait été construit sur le site en réutilisant, entre autres, des pierres de cette merveille. Le phare reste le symbole de la ville d’Alexandrie.

Articles similaires :

Ce contenu a été publié dans Culture G, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>