Les 3 brigands

L’histoire :

Trois redoutables brigands que rien n’arrêtent, terrorisent, détroussent tous ceux qui passent sur leur territoire jusqu’au jour où il tombe sur un butin inattendu.

attaque diligence Les 3 brigands

L’ambiance :

Il était une fois 3 vilains brigands avec de grands manteaux noirs
et de hauts chapeaux noirs,
la nuit au clair de lune
se tenaient cachés au bord de la route.

Le premier avait un tromblon,
le deuxieme un soufflet … qui lancait du poivre,
le troisieme une grande hache …rouge.

Lorsqu’ils apparaissaient les femmes s’évanouissaient de frayeur
et les hommes, les plus courageux, prenaient la poudre d’escampette …

Inspiration :

Tom Waits Les 3 brigands

La chanson qui accompagne, composé par les bananafishbones (original Die drei Räuber),
rappelle les ambiances à Tom waits qui se distingue par sa voix grave rocailleuse, son trait d’humour qui lui ont permis de se construire son propre univers. Des chansons comme shore leave, underground …
son univers musical a inspiré de nombreux artistes comme Bruce Springsteen et Rob Steward.
Tom Waits a aussi joué dans des films de Francis Ford Coppola ou de Terry Gilliam. Pour ce dernier il incarne le diable dans l’Imaginarium du docteur Parnassus.

La chanson :

Nous sommes de noir vêtus les ombres trapus qui rodons dans la nuit
l’or argent a peine entrevus disparaissent sans un bruit
seule la lune répond d’un rire tordu
quand tonne le fusil
vous subirez si vous résistez la dérouillée de votre vie
le pillage est un jeu d’enfant
à ce jeu on est gagnant
le tromblon claque et le canon souffle aux nez des canassons
et règne alors un silence de mort
c’est l’heure d’annoncer le final
la hache prend les rennes
puis un temps record fracasse les roues sans mal

Baboum baboum on vous prévient
ne faites pas les malins
car l’acier plus affuté si aiguisé couper
un petit cœur qu’en rien
baboum baboum on vous prévient
laissez nous votre butin
car l’acier plus affuté si aiguisé couper
votre gorge comme rien.

Je crache sur ce bourg qui n’est qu’un piètre trou à rat
dans nos bois nous sommes la loi et
tout procès tournerait court
les gendarmes on se moque d’eux
mais épargnons les gueux
même l’armée du bon roi nous craint
nous voulons les bourses débordantes
de ces nobles panses bedonnantes.

Baboum baboum on fait pas les malins
prenez ce que vous voulez
mais soyez indulgent ne prenez que notre argent
et que nos vies soient épargnées
mais soyez indulgent ne prenez que notre argent
et que nos vies soient épargnées
que nos vies soient épargnées
que nos vies soient épargnées oh pitié !

le seul butin Les 3 brigands

Un peu plus :

Le dessinateur, auteur et illustrateur, Tomi Ungerer, de renommée internationale, voit pour la première fois un de ses livres adaptés en long métrage.

Ce conte est une vraie réussite pour l’ambiance et les personnages principaux tous attachants : des 3 brigands à la petite fille; mais aussi pour les personnages secondaires : la directrice de l’orphelinat, les pensionnaires et le gendarme.

Les phrases à retenir :

« Pas de betteraves, pas d’amour »

« Quand tonne le fusil,
vous subirez, si vous résistez, la dérouillée de votre vie »

Avis :

Film à voir et à avoir !

Articles similaires :

Ce contenu a été publié dans Divertissement, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>