Guignol, de la diversion au théâtre

Au 18ème siècle, Lyon, capitale de la soierie, subit le déclin de ce secteur et beaucoup d’ouvriers doivent penser à leurs reconversions. C’est ainsi que Laurent Mourguet, issu d’une famille de canuts, qui ne connaît que ce travail, part errer sur les chemins. Après avoir été marchand ambulant, il revient à Lyon et devient arracheur de dents sur les places publiques. Pour distraire ses patients de leur douleur et pour attirer des clients, il monte un spectacle de marionnettes.

guignol lyon Guignol, de la diversion au théâtre
C’est ainsi que Guignol est créé vers 1808.
Devant le succès grandissant et afin de renouveler son registre, il rajoute de nouveaux personnages tel que Gnafron, son ami, Madelon, la femme de Guignol, mais aussi le juge ou le bailli.
Il s’entoure d’autres manipulateurs pour ses personnages et son art se transmet dans la famille sur cinq générations.

C’est aujourd’hui la Compagnie des Zonzons qui gère le très officiel Théâtre Municipal de Guignol de la ville de Lyon. Ceux ci en plus des spectacles pour enfants renouent avec la tradition de la gazette, la satire sociale, les événements du quotidien sont tournés à la dérision. Dans un registre plus actuel, l’émission « Les guignols de l’info » pourraient s’apparenter à Guignol.
La directrice du théâtre, Stéphanie Lefort, est en train de monter un dossier pour demander que Guignol soit classé au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco. A suivre.

Articles similaires :

Ce contenu a été publié dans Culture G, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>