Myret Zaki et Etienne Chouard : « L’état et les banques, les dessous d’un hold-up historique »

Conférence du 3 décembre, à la Fonderie Kugler en collaboration avec le journal La Cité.

La première partie est animée par Myret Zaki, rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan.

 » Qu’est ce qui a déclenché la crise grecque (fin 2009) ? »

Ce n’est pas l’endettement qui existe depuis des années. C’est à l’origine, une réunion entre cinq fonds spéculatifs, dont le fond George Soros, sur le besoin de trouver une nouvelle proie. Ces mêmes personnes ont provoqué la crise des subprimes et des millions d’américains ont subi cette crise des prêts immobiliers à risques. Cette nouvelle proie, c’est l’Europe, il faut spéculer sur la chute de la zone euro. La crise a été provoqué, le monde n’a jamais été aussi riche mais les richesses sont détournées.

Stratégie : C’est une stratégie concertée pour rendre leurs attaques plus efficaces. Ce n’est pas une théorie du complot, cette stratégie est reconnue par le Walll Street Journal. Il faut parier sur la chute de la zone euro en s’attaquant à la Grèce. En pariant sur la dette, les taux d’intérets augmentent et donc la crise aussi. Ce qui entraîne une alerte sur le marché grec, ils se sont tous mis à vendre. Le monde de l’investissement est extrêmement moutonnier, tout le monde fait pareil sans savoir pourquoi. Cette guerre économique s’appuie sur des médias comme le Financial Times qui dénigre l’Europe et sa construction. Sans oublier les agences de notation qui ne font que s’aligner sur des indices (CDS) issu d’un marché régi par une poignée de spéculateurs.

Conséquences : Devant ce succès, les fonds de spéculation s’attaquent à d’autres pays comme le Portugal, l’Irlande, l’Espagne, La Belgique, l’Italie, la France et l’Allemagne. Les dirigeants européens ont essayé de réagir mais aucune réglementation sur la marché de la spéculation. Cette attaque vient de l’Angleterre et des Etats-Unis qui s’opposent à légiférer sur le sujet. Obama a bien essayé avec le Dot Friend Act. C’est une grande farce. Il est le candidat de Wall Street mais changement des edge funds qui maintenant soutiennent le candidat républicain après qu’Obama est parlé des dérives de la finance.

La deuxième partie de la conférence « Enjeux pour le peuple du contrôle public de l’état et de la banque » par Etienne Chouard, professeur en économie – gestion.

« Cette crise n’en est pas une, tout se passe comme prévu ».

Pour pouvoir faire face à la crise, les états se sont privés d’un outil essentiel : la création monétaire.
Les états ont abandonné le droit d’emprunter aux banques centrales sans intérêts.
En France, avec la loi Pompidou de 1973, l’état français ne peut plus emprunter auprès de sa banque centrale (sans avoir à payer des intérêts). L’état doit alors se tourner vers les marchés financiers (ceux qui ont de l’argent contre des intérêts.)
En Europe, avec le Traité de Lisbonne et l’article 123 qui interdit aux états d’emprunter à leur banques centrales.
La servitude des états est le résultat d’une décision politique.

Pour sortir de cette situation, il faut aussi être conscient que le suffrage universel devrait nous servir à voter pour nos lois et non pour nos maîtres. Car les élus sont élus grâce à l’argent des riches et rendent en priorité aux riches.

Il faut comprendre que notre société devrait reposer sur une hiérarchie peuple / pouvoir / Constitution. Hors c’est le peuple qui devrait écrire la Constitution et non le pouvoir, car le pouvoir devrait craindre la Constitution. L’impuissance des citoyens est programmé, ceux qui écrivent la Constitution sont ceux qui l’encadrent, il y a conflit d’intérêts. Ils ne peuvent pas être justes.

Ce n’est pas aux hommes de pouvoir d’écrire les règles du pouvoir, ce n’est pas aux parlementaires d’écrire la Constitution. Tout se joue dans la Constitution.
Il faut aussi réfléchir sur le mot démocratie, ce n’est pas le système dans lequel on est. Jusqu’en 1789, les grands penseurs savaient que la démocratie était associé au tirage au sort .

Cette conférence nous permet de mieux comprendre comment une crise peut être provoquée par quelques uns et peut mettre un état à genoux. Il faut d’abord saisir qui est responsable afin de pouvoir réagir avec des outils adpatés et pas se limiter à agir sur les conséquences.

N’hésitez pas à en parler ou à partager le lien de la conférence, merci.

Articles similaires :

Ce contenu a été publié dans Actus, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Myret Zaki et Etienne Chouard : « L’état et les banques, les dessous d’un hold-up historique »

  1. Ping : Blogs | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>