Les frères Serpollet et les débuts de l’automobile

Serpollet est une firme qui fût fondée en 1858 par les frères Léon et Henri Serpollet. Au départ, ils sont spécialisés dans la fabrication de scies circulaires et de divers machines à couper le bois. Ayant besoin d’un moteur et d’une chaudière pour faire tourner leurs machines, ils découvrent le principe de la vaporisation instantanée, qui consiste à transformer l’eau en vapeur, qui permet ensuite d’entraîner un mécanisme.
Ils décident de déposer le brevet de l’invention en 1879 à Paris mais le succès n’est pas au rendez vous. Améliorant le modèle, il réalise une nouvelle chaudière en 1886 et dépose cette même année un autre brevet.

Dès lors certains constructeurs intègrent cette chaudière et ce moteur dans leurs automobiles, ce qui poussent les frères à se lancer aussi dans la construction de véhicules. En 1888, ils réalisent leur premier véhicule qui est un tricycle motorisé.
En 1891, c’est le début des rivalités entre moteur à explosion et moteur à vapeur.
Devant la difficulté de faire face aux grandes firmes, Léon Serpollet décide un temps de se consacrer exclusivement à adapter son système sur des tramways. Mais un nouveau concurrent arrive, l’électricité qui pousse Serpollet à se retirer définitivement de la production de tramways en 1898.

Cette même année, Léon Serpollet s’associe avec Franck Gardner pour créer la nouvelle « Société Gardner-Serpollet ». L’arrivée d’une nouvelle carrosserie pour les voitures à vapeur leur permet de ressembler aux voitures à pétrole réduisant les différences.
De 1900 à 1903, une belle série de victoires en course permet de doper la vente des voitures de tourisme. Mais le moteur à explosion devient ensuite tout aussi sûr et plus pratique, ce qui provoque la baisse des ventes des voitures à vapeur.

En 1906 Franck Gardner se retire et Alexandre Darracq prend sa place. Ce dernier ne souhaite produire que des véhicules industriels, ce qui met fin à la vente des voitures pour les particuliers. Finissant encore premiers dans le cadre du concours militaires de poids lourds, cela se répercute directement sur les ventes qui décollent.
Mais en 1907, Léon Serpollet meurt et Alexandre Darracq garde le contrôle de l’entreprise jusqu’en 1920.

Les moteurs à vaporisation instantanée résiste encore quelques années mais finalement c’est le moteur à explosion qui remporte le marché. Dans l’industrie la vapeur est remplacée par le diesel.
Les frères Serpollet ont grandement contribué aux débuts de l’automobile et ont permis de grandes innovations. Il en ressort également l’importance du lien, pour les constructeurs automobiles, entre la victoire en course et la vente de leurs modèles.

Articles similaires :

Ce contenu a été publié dans Culture G, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>