Le business derrière Facebook

Après avoir vu le film The social network, qui retrace dans les grandes lignes l’histoire de Facebook, et d’utiliser régulièrement ce réseau social, on peut se poser la question de savoir comment on peut engranger autant d’argent et susciter un tel intérêt ?
Pour information, Marc Zuckerberg, est le plus jeune milliardaire de l’histoire. Alors oui il a eu une idée de génie, et peut être s’est il aussi inspiré d’autres concepts, en tout cas Facebook est un modèle économique qui marche.

Rappel

The facebook Le business derrière Facebook

Facebook a été lancé en février 2004 par un étudiant d’Harvard, Mark Zuckerberg et par son « pote de chambre » mais le site n’a pas généré de profits avant l’année 2009.

A l’origine le projet s’appelait « The facebook » et c’était un site pour les étudiants d’Harvard qui servait à les mettre en relation entre eux. En moins d’un mois, plus de la moitié de la population étudiante d’Harvard avait un profil sur « The Facebook ». Le réseau social s’étend ensuite rapidement aux autres domaines universitaires puis s’ouvre complètement au public.

Investissement

Le succès fulgurant du réseau social ne passe pas inaperçu.
Peter Thiel, business angel de Facebook et co fondateur de Paypal, investit 500 000 dollars fin 2004.
En moins d’une année, plus de 12,7 millions de dollars sont investis par « un groupe de capital-risque ».
Sur les cinq années qui suivent, une compagnie internet allemande, un milliardaire d’Honk Kong, une compagnie de la Sillicon Vallée et une firme d’investissement russe, tous ont investi des millions dans Facebook.

En 2006, Microsoft investit plus de 240 millions de dollars afin de devenir l’unique fournisseur de bannières pub. Mais à partir de 2010, Facebook a commencé a lâcher les pubs de Microsoft en faveur de pubs interactives plus sociales ou les utilisateurs sont encouragés à aimé (i like) ou devenir fan (fan page).

Fréquentation

A partir de Juillet 2010, Fb compte plus de 500 millions d’utilisateurs Facebook.
(Pour se faire une idée il y a environ 500 millions de personnes qui vivent dans l’Union Européenne).

Dans l’été 2010, Facebook devient le site le plus visité aux Etats Unis dépassant même Google lui-même.

Les revenus de Facebook proviennent des publicités, des applications et des crédits.

Les jeux Facebook sont un gros marché.

Zynga. La compagnie derrière les jeux à succès comme Farmville et Mafia Wars, a reçu un investissement de 150 millions de dollars de la part d’une entreprise japonaise.

Farmville revendique plus de 83 millions d’utilisateurs en février 2010.
Mafia Wars plus de 25 millions.

En Novembre 2011, Le jeu social Beeble rassemblerait chaque jour 250 millions de joueurs.

Le développement du crédit Facebook

La monnaie facebook Le business derrière Facebook

Les crédits sont une monnaie en ligne spécifique aux utilisateurs de Facebook. Les membres achètent 10 crédits pour un dollar, et ensuite ils peuvent utiliser leur monnaie virtuelle pour acheter des biens en ligne et des jeux. Facebook récupère une commission de 30% sur toutes les transactions.

Octobre 2011, Facebook annonce l’utilisation de son crédit virtuel sur d’autres sites. Le premier site à utiliser ce moyen de payement est le site GameHouse, qui a ajouté ce mode de règlement au même niveau que celui par carte de crédit ou via Paypal. Les développeurs vont suivre de près la demande et le ressenti des utilisateurs, et si le retour est suffisant Facebook pourrait étendre cette monnaie à d’autres sites.

Les avantages sont importants. D’abord pour les développeurs et les sites marchands ils seraient assister par Facebook et pour les utilisateurs qui auraient moins de réticence à donner les infos de leur profil plutôt que de rentrer les références de leur carte de crédit.

Vers une monnaie globale ?

Les perspectives sont énormes et on peut se demander si Facebook peut supplanter les moyens de payement existants ou juste devenir un mode de payement tiers … la différence se fera sûrement avec la politique de Fb qui choisit, ou non, de demander aux développeurs et aux sites d’utiliser exclusivement sa monnaie.

L’efficacité des pubs, et donc qu’elles touchent les utilisateurs de Fb, s’explique par le fait que les responsables marketing des marques peuvent cibler les consommateurs potentiels grâce à des mots clés, l’âge, la localisation, et les pages d’autres amis portant la mention « liked ».

Selon Facebook, il y aurait des dizaines de milliers de marketeurs qui s’occuperaient de leur propre campagne de pub sur internet.

Malheureusement cela mène aussi à des liens gênants. Ainsi une jeune mariée a été la cible d’une campagne de pub pour la perte de poids. Une autre fois, indiquant qu’elle était mariée, elle commença à recevoir des pubs pour la fertilité.

En juillet 2010, Facebook fait équipe avec Amazon pour fournir aux acheteurs des recommandations d’achats et des rappels d’anniversaires à venir.

Argent Facebook Le business derrière Facebook

Evolution du chiffre d’affaires de Facebook

En 2009
Les « sources industrielles » déclarent que Facebook a réalisé un chiffre d’affaires entre 600 et 760 millions de dollars. L’origine serait pour :
225 millions $ viendraient de la publicité de marques,
50 millions $ viendraient de la pub pour Microsoft,
10 millions $ des crédits,
350 millions $ des publicités ciblées.

Pour 2010
Le chiffre d’affaires s’est établi à 1,2 milliard de dollars sur la période janvier-octobre.

Au premier semestre 2011
Le chiffre d’affaires atteint 1,6 milliard de dollars (1,1 milliard d’euros) , selon une source anonyme proche du groupe interrogée par l’agence Reuters. Fb, qui n’est pas encore côté en Bourse, ne rend toujours pas ses résultats publics.

SI Facebook venait à rentrer en bourse, le réseau serait valorisé à hauteur de 100 milliards de dollars.

Sources internet :

- insidefacebook.com/2011/10/21/facebook-credits-for-websites/
- traduction infographie onlinephdprograms.com/business-behind-facebook/
- lemonde.fr/technologies/article/2011/09/08/le-chiffre-d-affaires-de-facebook-a-quasiment-double-au-premier-semestre_1569200_651865.html
- lefigaro.fr/societes/2011/01/06/04015-20110106ARTFIG00794-le-chiffre-d-affaires-de-facebook-depasse-le-milliard.php
- whats-next.fr/high-tech/facebook-un-business-juteux/attachment/facebook-business-juteux/

Articles similaires :

Ce contenu a été publié dans Facebook, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le business derrière Facebook

  1. sandrine dit :

    Trés complet, super intéressant, concis, cet article a répondu à mes questionnements concernant la portée financière de ce site qui ne vend rien mais qui gagne pourtant des milliards. Merci beaucoup!

  2. tot dit :

    Merci. Et oui Facebook est une sacré vitrine mais si sa monnaie virtuelle marche, alors on pourra dire qu’il commence à vendre de l’argent vu la commission de 30% qu’il récupère sur chaque transaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>