Transformers 3

Le point de départ de cette épisode est la course dans les années 60, entre les deux grandes puissances de l’époque, pour envoyer un homme sur la lune. Mais derrière cette conquête spatiale se cache une volonté de découvrir un vaisseau extra terrestre et son contenu,échoué sur l’astre lunaire, vestige de la guerre entre Autobots et Decepticons. Après quelques péripéties , les humains, aidés des Autobots, récupèrent donc le fameux chargement. Mais cette découverte n’est pas sans attirer la convoitise de leurs ennemis mortels et de l’utilisation de ce secret dépend le sort de l’humanité.

L’intérêt de ce film réside avant tout dans les effets spéciaux. Ils sont là, avec des scènes inédites et de quoi divertir mais la la 3d est loin d’être aussi impressionante et si bien utilisée que dans Avatar ( qui reste encore à ce jour le film idéal pour ce support). Le réalisateur Mickael Bay nous offre un bon divertissement, mention spéciale pour la scène de l’immeuble, mais si l’action s’enchaîne, elle finit pas lasser.
Ensuite il faut voir la longueur du film, 2h35, on peut se dire que c’est bien pour un blockbuster, car cela promet des rebondissements, une histoire … et non. C’est trop long, cela pourrait tenir en moins de 2h, une histoire d’amour qui tourne à l’ennuyeux au bout de 15 min. Certes l’actrice Rosie Huntington-Whiteley est très jolie mais cela ne fait pas tout. Elle ne remplace pas non plus Megan Fox des épisodes précédents. Un film prévisible à une exception près. L’humour est toujours là, mais pas aussi bien réussi que dans le deuxième épisode. Et surtout c’est un film américain, on ne peut pas l’oublier avec la propagande des sauveurs du monde toujours omniprésente et le traditionnel fondu du drapeau US en feux mais toujours debout au milieu des ruines.
Alors peut-être que le problème venait du fait de ne pas être assez abruti avant le film pour en profiter, en tout cas après on l’est bien.

Avis : bof bof … les effets spéciaux sauvent le film mais il faut pas le faire durer aussi longtemps.

Si vous avez aimé, alors regardez « 2012″, pas d’histoire que des effets.

Articles similaires :

Ce contenu a été publié dans Divertissement, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>